L’optimisation acoustique au service de la qualité de vie au travail

Le silence est aussi agréable qu’une discussion animée. En fait, tout est une question de timing ! Ce qui change notre perception du niveau sonore ? La nature de nos missions quotidiennes et les différents moments de notre journée de travail. Les espaces professionnels se sont modifiés au fil de temps. Aujourd’hui, il y a autant de façons de travailler que de zones dédiées. Plus que jamais, l’optimisation acoustique est un élément fondamental pour assurer une qualité de vie au travail digne de ce nom !





Une analyse globale des besoins avant tout

Donner du sens à l’optimisation acoustique

  • L’acoustique, un formidable point de départ

La notion d’acoustique intervient dès le début des collaborations, au moment du recueil des besoins. Concrètement ? On décompose et on analyse la journée des équipes ainsi que le taux de présence. Les mesures acoustiques font partie des premières pistes de réflexion.


  • L’analyse des flux

Finalement, la conception acoustique intervient aussi au moment de la gestion des flux au sein de l’espace. Par où arrivent les collaborateurs ? Comment circulent-ils dans l’espace de travail ? Autant de questions qui concernent les flux sont posées afin de définir des zones adaptées à chaque service.

Ainsi, les services de comptabilité nécessitent plus de calme que les zones de fort passage comme les espaces communs et commerciaux par exemple. L’optimisation acoustique prend alors tout son sens !




« C’est la véritable compréhension de la typologie des usagers qui définit toutes les actions liées à l’acoustique. » Antoine Prettre Directeur Conception et Réalisation

La maîtrise des coûts, un fondamental

Soyons honnêtes, les matériaux acoustiques impliquent forcément un budget conséquent. Un fauteuil acoustique, par exemple, coûte environ 4 fois le prix d’un fauteuil classique.

Dans ce contexte, plus tôt l’acoustique est prise en compte, plus les coûts seront maîtrisés. Et c’est avant tout grâce à une analyse aussi complète que globale que l’on peut minimiser les charges liées à l’optimisation acoustique.


« Il faut travailler avec parcimonie, en plaçant le mobilier acoustique stratégiquement et sous des angles précis au sein de l’espace de travail. » Antoine Prettre Directeur Conception et Réalisation





Deux types d’optimisation acoustique


Du confort…

Au sein d’un plateau ou d’autres espaces communs, la priorité reste d’assurer à vos équipes un confort acoustique. Concrètement ? Garantir à vos collaborateurs le moins de gêne possible liée au bruit. En effet, dans ce type d’espace de travail, vos équipes sont bien conscientes qu’elles n’obtiendront pas une confidentialité absolue.

Pour autant, un grand travail sur la réverbération doit être réalisé. Il faut piéger les ondes de son les plus aiguës. En effet, le son va s’arrêter rapidement parce qu’il va réverbérer sur différents éléments. Le confort acoustique n’en sera que meilleur !

… À la confidentialité

Bien entendu, l’approche sera différente selon votre cœur de métier. Certaines professions sont plus sensibles aux espaces confidentiels que d’autres. Le monde judiciaire ou encore le domaine médical auront par exemple un grand besoin de confidentialité. Il convient alors de créer des espaces où le son n’entre et ne sort pas. De quoi ne pas être entendu des autres. Dans ces cas-là, des solutions acoustiques plus poussées entrent en piste !


« Nous avons systématiquement besoin d’espaces où la confidentialité est respectée. » Antoine Prettre Directeur Conception et Réalisation


Focus — les solutions acoustiques


Les solutions acoustiques architecturales

Les solutions acoustiques architecturales prennent vie lors des travaux d’aménagement. Pour autant, elles sont conçues et dessinées en amont, durant la phase de conception. Et quand on parle acoustique, on évoque forcément des matériaux avec une forte capacité d’absorption des bruits.



Par exemple :

  • Des moquettes absorbantes avec traitement acoustique.

  • Des PVC absorbants avec une sous-couche acoustique.

  • Un faux plafond avec de vraies qualités d’absorption du bruit.

  • Des isolants qui ont également une capacité à absorber les sons.

Le saviez-vous ?

Choisir ses matériaux acoustiques, c’est aussi s’engager pour notre monde de demain. Alors, privilégions des matières recyclées et construisons des bâtiments qui respectent les normes écologiques sans perdre en efficacité.



Les solutions acoustiques liées au mobilier


  • Le mobilier opératif

Le mobilier acoustique opératif ne lésine pas sur la qualité ! Celui-ci est extrêmement bien équipé. Il est bien entendu reconnu avant tout pour ses performances acoustiques. Généralement, ce mobilier est doublé d’une matière acoustique souple pour que la réverbération sur l’ensemble de la pièce soit bien meilleure.



Le saviez-vous ? L’acoustique liée au mobilier est généralement travaillée en applique dans une phase ultérieure aux travaux.





  • Le mobilier informel

Aussi appelé mobilier « décontracté », le mobilier acoustique informel habille les espaces conviviaux propices à l’échange entre collaborateurs. Il se concrétise à travers des habillages muraux, des tapis absorbants ou encore des éléments suspendus.

Les fauteuils sont également une solution idéale pour l’atténuation du bruit. Emballants, et équipés de hauts dossiers, ils ne manquent pas de vous garantir une très bonne optimisation acoustique. Les fauteuils absorbants, plutôt souples également, laissent passer les ondes sonores pour un confort de haute qualité.



Bon à savoir Les fournisseurs Abstracta et Buzzispace font partie des partenaires privilégiés dans l’optimisation acoustique. En effet, leurs solutions en matière de mobilier se révèlent aussi efficaces qu’esthétiques. Que demander de mieux ?





Les espaces fermés et insonorisés

  • Des solutions qui respectent la confidentialité

Les « bubbles », ces cabines insonorisées et confidentielles pour une ou deux personnes peuvent également être positionnées sur le plateau dans une phase ultérieure aux travaux. De quoi donner accès à un espace insonorisé à vos collaborateurs.

Des ensembles de cloisons pour accueillir jusqu’à huit personnes sont également adaptés à la confidentialité. Dans ce cas, les enjeux d’éclairage et du traitement de l’air sont d’autant plus à prendre en compte.


« Ces espaces fermés ne sont utiles que lorsqu’ils se trouvent à portée de mains de tous les membres de l’équipe au sein de l’espace. » Antoine Prettre Directeur Conception et Réalisation




  • La « boîte dans la boîte », qu’est-ce que c’est ?

Un espace complètement isolé de son environnement, du plafond au plancher… On vous présente la « boîte dans la boîte » ! Il s’agit de créer un espace esthétiquement adapté à votre environnement de travail tout en le détachant du lieu où il se trouve pour optimiser l’acoustique.

Il s’agit d’une solution particulièrement efficace pour s’isoler du bruit.


Le saviez-vous ? La plupart du temps, une surface plutôt souple absorbe mieux les sons et favorise la qualité acoustique. En plus de sa mollesse, la densité d’un produit permet également d’isoler les ondes.

Pour en savoir plus sur la façon d’amortir le bruit, consultez ce guide ludique !

L’acoustique au service de la flexibilité et de la modularité : l’entreprise « DON’T NOD »


DON’T NOD, un développeur et éditeur de jeux vidéo audacieux, reste l’un des meilleurs exemples pour illustrer une solution acoustique dans un espace de travail modulable.

En effet, la création d’un jeu vidéo implique un agrandissement des équipes au fur et à mesure du développement. Chez DON’T NOD, on passe en moyenne de 2 à 45 personnes sur 6 mois ! La flexibilité est alors une condition indiscutable.


Pour maîtriser l’acoustique d’un tel environnement modulable, une trame de tringles à rideaux acoustiques, de chez VESCOM par exemple, permet de cloisonner facilement l’espace en fonction de l’équipe.

Cette solution permet de traiter efficacement la réverbération et la propagation du son. Le bruit est alors amoindri grâce au tissu gaufré du rideau.




Conclusion

Vous l’aurez compris, l’optimisation acoustique est au service de la qualité de vie au travail. Elle augmente de surcroît la satisfaction et le confort des collaborateurs. D’autre part, la mesure de vos attentes et de votre besoin est toujours placée au centre de notre travail pour donner vie à des espaces qui vous ressemblent.



72 vues